Tous les articles par Fabrice BEDIN - Ostéopathe DO

Interview dans Trail story

Quand l’ami Gaëtan Pitaval me fait l’honneur de me recevoir dans son émission @trail story, ca donne cela.
Bonne écoute.👇👇👇👇

21# Comment éviter les blessures en Trail ?

Courtney DAUWALTER – docu video – the source : Une ultra-traileuse hors norme

Par Fabrice BEDIN, Ostéopathe DO spécialisé dans les pathologies liées à la pratique du running.

Une figure incontournable du trail. Courtney Dauwalter, est une athlète américaine née le 13 février 1985. Spécialiste de l’ultra-trail, elle a notamment remporté le Moab 240 en 2017, la Western States 100 en 2018 et l’ultra Trail du Mont-Blanc en 2019.

Produced and Directed by Dream Lens Media http://www.dreamlensmedia.com

Pour suivre Courtney

👉🏼 https://www.facebook.com/courtneydauw…​ https://www.instagram.com/courtneydau…

choisir sa veste de running contre la pluie

Par Fabrice BEDIN, Ostéopathe DO spécialisé dans les pathologies liées à la pratique du running.

L’inévitable paradoxe imperméabilité vs respirabilité ….

Il fait un temps à ne pas mettre un chat dehors ou alors vous avez prévu de faire un ultra-trail avec du matériel obligatoire, il va donc s’offrir à vous l’obligation d’investir dans une veste imperméable. À grand renfort de données scientifiques avec des mesures jusqu’alors complètement inconnues à vos oreilles, vous découvrez ce que sont les Schmerbers, le Gore-tex, la pression d’eau, la RET, etc …. Vous trouverez ci-dessous un petit guide exhaustif qui vous permettra de décoder et vulgariser les termes employés dans la conception et la fabrication de ses vestes.

L’imperméabilité

Donc avant toute chose, vous attendez de votre veste qu’elle vous protège de la pluie. Pour l’instant, la respirabilité ou toutes autres artifices vous est complètement égal. Vous souhaitez être étanche et pouvoir braver n’importe quelles conditions climatiques dantesques.

Donc l’imperméabilité, qu’est-ce que c’est ?

C’est la capacité d’un tissu à empêcher la pénétration de l’eau. On la mesure en millimètres, et pour essayer de vous donner une définition simple, c’est la pression d’eau qu’il faut pour que la matière commence à laisser pénétrer l’eau.
On la mesure en Schmerber (1 Schmerber = 1 colonne d’eau de 1 mm).
Le test s’effectue de la façon suivante: on place un morceau de textile sous un tube (colonne) rempli d’eau, on calcule ensuite à partir de quelle hauteur d’eau les premières gouttes passent au travers du tissu. Plus la hauteur d’eau est importante, plus le tissu sera imperméable.


Conformément à la norme DIN 61539, un vêtement qui résiste à la pression d’une colonne d’eau de 1,3 mètre d’eau peut déjà être considéré comme imperméable. Mais une pression nettement plus élevée se produit quand on est assis ou à genoux.
On considère qu’un vêtement est parfaitement imperméable à partir de 20 000 Schmerber. Enfin, l’imperméabilité implique une propriété coupe-vent.

Et les tissus déperlants dans tout ça ….

Le traitement déperlant durable (DWR: durable water repellency) est un produit que l’on applique sur le textile. Il repousse l’eau qui s’écoule sous formes de gouttelettes. L’eau ne pouvant imprégner le tissu, la respirabilité est préservée. En revanche, il n’est pas fait pour résister à l’immersion ou à des pluies soutenues. Avec le temps et ses impacts (frottements, pluies, lavages…), il finira par disparaître et devra être appliqué de nouveau.

Certaines vestes protectrices sont à la fois imperméable et traitée déperlant. Dans ce cas, la déperlance va permettre (en autre) d’éviter que le tissu extérieur s’imbibe d’eau et ainsi s’alourdisse.

L’étanchéité vs imperméabilité….

Etanche signifie qu’un matériau ne laisse pas passer un fluide. Il s’agit de l’interdiction du passage d’un liquide ou de l’humidité. Un matériaux étanche est hermétique et ne permet aucune respirabilité. Il se mesure en mmH2O ou en mm.

La notion d’imperméabilité est différente. Un produit reconnu comme imperméable doit à la fois stopper le passage de la pluie tout en conservant une certaine respirabilité. Les vestes doivent donc vous protéger des intempéries tout en limitant le phénomène naturel de la condensation liée au rejet de l’eau corporelle. Le tissu doit permettre à la vapeur d’eau de s’échapper tout en empêchant les gouttes d’eau de pénétrer.

L’imperméabilité désigne bien la capacité à empêcher la pénétration de l’eau provenant de l’extérieur, mais le terme exact est l’indice d’imperméabilité, c’est-à-dire de savoir jusqu’à quel point la matière est capable d’empêcher l’eau de passer.

La respirabilité d’une veste c’est quoi?

D’un autre côté, l’inconvénient d’être trop étanche, c’est d’empêcher la transpiration de s’évacuer. Raison pour laquelle, les fabricants essaient également de rendre leur tissu respirant. On parle alors de respirabilité.

Ce coefficient détermine la résistance qu’oppose un textile à l’évacuation de l’humidité du corps. Plus cette résistance est faible, plus l’évacuation de l’humidité est optimale (selon le « modèle de peau » ISO 11092). Le coefficient RET s’exprime en Pa x m²/W :
RET inférieur à 6 : très respirant
RET entre 6 et 12 : respirant
RET entre 12 et 20 : faiblement respirant
RET au-delà de 20 : non respirant.
Cet indice est surtout utilisé par les marques américaines, dont Goretex. 

2- La mesure MVTR (taux de transmission de la vapeur d’eau)

On calcule la quantité d’eau (sous forme de vapeur) que le tissu laisse passer en 24h. Plus le degré est élevé, plus la respiration est favorable.
La MVTR s’exprime en gr /m2 / 24 h :
MVTR 30 000 = vêtement extrêmement respirant
MVTR 20 000 = vêtement avec une très bonne respirabilité
MVTR 10 000 = vêtement respirant
MVTR 5 000 = vêtement peu respirant

Maintenant, parlons matière. La plupart des vestes utilisés pour le trail sont des vestes en Goretex. Evidemment, il existe bien d’autres textiles aussi techniques.

Il s’agit en en fait d’une membrane réalisée en polymères, le polytétrafluoroéthylène, plus connu sous son nom commercial Teflon. Sa surface est perforée de plus d’1,4 milliard de pores par cm², chacun d’un diamètre 20 000 fois plus petit qu’une goutte d’eau et 700 fois plus grand qu’une molécule d’eau. C’est ce qui explique l’imperméabilité et la respirabilité d’un produit Gore-tex. Cette faible taille des pores explique également que le vent ne pénètre pas, offrant un très bon effet coupe-vent.

Cette membrane est dite laminée trois couches lorsqu’elle est collée entre le tissu extérieur et une doublure ou laminée 2 couches lorsqu’elle n’est collée qu’au tissu extérieur. Pour garantir la pérennité de ces performances le tissu extérieur des vêtements Gore-tex doit être imprégné d’un DWR, un apprêt oléophobe et qui facilite le ruissellement de l’eau. Hélas, les produits les plus efficaces et encore largement utilisés par les marques outdoor sont des PFC (produits chimiques non dégradables dans l’environnement et à la toxicité reconnue)

Toutes les vestes et pantalons Gore-tex, quelque soit la membrane, ont une valeur de 28 000 mm Schmerber.

Bon run !!!

le rouleau de massage ou foam roller – test du Mini BLAckroll

Par Fabrice BEDIN, Ostéopathe DO spécialisé dans les pathologies liées à la pratique du running.

Aujourd’hui, nous allons tester le mini rouleau de massage Mini BLACKROLL.

Une taille mini mais un pouvoir d’auto-massage toujours aussi puissant.

Avant de commencer, quelques points de sémantiques s’imposent.

La libération auto-myofasciale est un terme sophistiqué pour l’auto-massage qui aide à libérer les tensions musculaires ou les points Triggers et l’utilisation d’un rouleau en mousse est l’un des meilleurs moyens de le faire. Cela fera toute la différence pour réduire la douleur que vous ressentez après un entraînement intense que ce soit sur une séance d’intensité, une sortie à fort dénivelé ou encore une sortie longue.

Pourquoi utiliser un rouleau en mousse?

Les étirements seuls ne suffisent pas toujours pour relâcher la tension musculaire. Imaginez un cordon élastique avec un nœud attaché, puis envisagez d’étirer le cordon. Cela crée une tension, étirant la partie non nouée du muscle et les points d’attache. Le nœud, cependant, est resté inchangé.

L’utilisation d’un rouleau en mousse peut aider à briser ces nœuds musculaires, à reprendre une circulation sanguine et une fonction normales. Le but de toute technique de correction ou de récupération est de vous ramener au point de fonctionnement normal, comme si rien n’allait jamais mal en premier lieu.

Les 7 bonnes raisons d’utiliser un rouleau en mousse

  • Réduire la douleur après l’exercice
  • Relâchez la tension musculaire
  • Améliore les performances sportives
  • Aide à prévenir les blessures
  • Efficacité maximisée de l’étirement
  • Atténue les douleurs musculaires d’apparition tardive
  • Améliore l’apport de nutriments aux tissus, facilitant ainsi la récupération

Comment utiliser un rouleau de massage

Appliquez une pression modérée sur un muscle ou un groupe musculaire spécifique en utilisant le rouleau et votre poids corporel. Vous devez rouler lentement, pas plus de 2/3 cm par seconde. Lorsque vous trouvez des zones qui sont tendues ou douloureuses, faites une pause de plusieurs secondes et détendez-vous autant que possible. Vous devriez lentement commencer à sentir le muscle se relâcher et après 5 à 30 secondes, l’inconfort ou la douleur devraient diminuer.

Si une zone est trop douloureuse pour appliquer une pression directe, déplacez le rouleau et appliquez une pression sur la zone environnante et travaillez progressivement pour desserrer toute la zone.

Pourquoi choisir le Mini BLACKROLL?

La marque BLACKROLL® a été créée en 2007 en Allemagne par Jürgen Dürr. Cette entreprise a développé un bon nombre d’outils pour faciliter notre auto entretien musculaire et postural.

Les caractéristiques techniques de ce Mini BLACKROLL:

  • Taille – 15cm x 5.3cm
  • Respectueuse de l’environnement
  • Production économe en énergie
  • 100% recyclable
  • Sans combustible
  • Sans produit chimique
  • Inodore
  • Résistant à l’eau
  • Nettoyage facile
  • Désinfection facile
  • Prix: 9.50€ en noir et 9,90€ en couleur
  • Plusieurs coloris: noir, rose, orange, rouge, jaune, vert, bleu, noir avec incrustations jaunes et rouges, noir avec incrustations vertes.

Alors pourquoi choisir ce Mini BLACKROLL. Pour commencer sa taille est son principal point fort. Il sera un excellent complément à un rouleau de massage traditionnel. Encombrement minimum qui lui permettra de venir auto-masser des zones un peu plus étroites comme les bras ou la voûte plantaire. D’ailleurs à propos de la voûte plantaire, il sera très efficace sur les douleurs liées aux aponévrosites plantaires ou aux épines calcanéennes.

Vous pourrez l’emmener facilement en déplacement comme au bureau ou lors de vos courses.

Utiliser avec une cale, vous pourrez l’utiliser comme un rouleau de massage traditionnel.

Enfin, sa faible taille lui permet d’avoir un appui un peu plus électif sur le groupe musculaire travaillé ce qui le rend plus opérant sur des points triggers.

Conclusion

Avec un prix mini de 10€, vous ne risquez rien à vous lancer dans l’auto-massage. A titre personnel, je vous recommande de l’utiliser en complément d’un rouleau de taille standard. Les 2 combinés vous permettront une très grande polyvalence d’accès à tous vos muscles.
Et n’oubliez pas, no pain(en souplesse quand même), no gain …

Bon run …